Skip to Content
facebook facebook twitter twitter facebook facebook twitter twitter

Clés de la Réussite Entrepreneuriale

English  |  Español  |  Français  |  Arabic

EN  |  SP  |  FR

Créer une entreprise

Peu importe le produit ou service vendu, la plupart des dirigeants de petites entreprises passeront par les mêmes étapes, afin que leur idée se transforme en entreprise. Depuis l’élaboration d’un business plan, jusqu’à l’enregistrement de votre entreprise auprès des bonnes instances gouvernementales, le processus représente un ensemble de démarches pratiques et légales.

Créer une entreprise

Les étapes de la création d’entreprise

1. Avoir une idée
La majorité des entreprises commence par une touche d’inspiration. Peut-être avez-vous inventé un nouveau produit, ou bien vous avez en tête de lancer une entreprise avec un partenaire potentiel.

Il n’est pas nécessaire d’inventer un produit entièrement nouveau pour réussir. D’ailleurs, créer une activité basée sur un besoin que vous avez identifié chez les consommateurs peut s’avérer être plus aisé.

Par exemple, une entreprise qui commercialiserait des chaussures, n’invente pas la chaussure. En revanche, elle peut se distinguer par l‘utilisation de matériaux spécifiques, des prix bas, des chaussures d’extrêmement bonne qualité, ou offrir un service clientèle hors normes.

Posez-vous les questions suivantes :

  • A qui mon produit ou service va-t-il rendre service ?
  • Quel est le problème que je résous ?
  • Combien les clients seront-ils prêts à payer pour ce produit ou service ?
  • Y a-t-il d’autres entreprises qui ont déjà eu cette idée ? Ont-elles réussi ? Que puis-je apprendre de leurs erreurs ?
  • Comment vais-je me distinguer de la concurrence ?

2. Évaluer le marché
Une idée brillante ne va pas nécessairement se transformer en entreprise florissante. Même si vous développez un produit extraordinaire, votre entreprise pourrait échouer si vous ne savez pas évaluer le prix de vente qui fonctionnera auprès de votre clientèle idéale. De même, si votre produit ne répond pas à un besoin ou une demande du consommateur, alors vous aurez du mal à le vendre, aussi bas soit le prix auquel vous le commercialiserez.

Vous avez besoin de consommateurs qui veulent et peuvent s’offrir votre produit ou service. Et il vous faudra les convaincre d’acheter vos produits ou services plutôt que ceux de vos concurrents.

Une analyse de marché vous permettra de comprendre pourquoi un consommateur achèterait vos produits. Elle peut aussi vous aider à identifier si vous offrez le produit attendu par votre client idéal et si votre idée est à même de devenir un succès commercial. Effectuer cette tâche maintenant, peut vous permettre d’économiser temps et argent par la suite.

Vous pouvez commencer par interviewer des clients potentiels pour évaluer si votre produit ou service leur plait et identifier le prix auquel ils l’achèteraient. Commencez auprès de vos amis ou votre famille, mais allez aussi à la rencontre d’inconnus que ce soit en personne ou en ligne. Généralement, vous récolterez des retours à la fois positifs et négatifs. Si c’est le cas, pensez à la façon dont vous pourriez modifier ou remplacer votre produit pour adresser les problèmes soulevés par les clients.

Les revues en ligne sont une autre source potentielle d’information. Lisez des revues sur des produits similaires aux vôtres, et constatez ce que les consommateurs aiment ou réprouvent, ainsi vous serez en mesure d’offrir un meilleur produit ou service.

Dans le cadre d’une étude de marché, certaines organisations gouvernementales vous donneront accès gratuitement à des données démographiques et comportementales. Si vous envisagez l’ouverture d’un point de vente, récoltez des informations additionnelles auprès de votre ville ou votre région. Certaines administrations locales, peuvent disposer de statistiques concernant des entreprises similaires à la vôtre, ou concernant des quartiers différents de celui de votre entreprise.

3. Élaborer un business plan
Un business plan est une feuille de route pour votre entreprise. Il donne les grandes lignes de votre entreprise, des produits ou services que vous offrez et de vos projections pour les années à venir.

Ces informations vous seront utiles pour décrire les objectifs de votre entreprise, la façon dont vous allez débuter et diriger votre entreprise, et l’argent que vous pensez gagner. Le business plan expliquera aussi le pourquoi de votre activité, les avantages que procurent votre produit et définira précisément votre produit et ses composants. Souvenez-vous que préciser tous ces détails dès à présent, sera précieux pour guider vos décisions futures.

Élaborer un business plan est une étape importante qui vous aidera à concrétiser votre idée. Avoir un business plan clair peut être primordial, si vous faites une demande de prêt ou de ligne de crédit.

6 ways to raise money for you business

4. Lever des fonds
De nombreuses entreprises nécessiteront un investissement initial, ou une mise de fonds initiale, pour acquérir de l’équipement, acheter des fournitures, employer du personnel, louer un local, acquérir des licences et être capable de payer toutes autres dépenses d’entreprise qui surviendraient.

Différentes sources de financement, peuvent se présenter aux dirigeants de petites entreprises :

  • L’autofinancement. Il s’agit de faire usage de vos épargnes, vos revenus provenant d’un autre travail ou d’emprunter à titre personnel pour couvrir les dépenses de l’entreprise.
  • La famille et les amis. Il s’agit de faire appel à la famille ou aux amis pour investir dans votre entreprise. Ils pourraient vous offrir un prêt pour votre entreprise, mais il vous faudra avoir un accord stipulant quand vous les rembourserez.
  • Les prêts. Il s’agit de faire appel à un prêt pour petite entreprise auprès d’une institution financière. Pour l’obtenir il vous faudra avoir une bonne solvabilité, un business plan solide et une forme de revenu (personnel ou professionnel).Si vous ne pouvez obtenir un accord de prêt, envisagez de trouver un cosignataire qui s’engagera, à vos côtés, à couvrir la dette au cas où vous ne seriez pas solvable.
  • Les investisseurs. Il s’agit de lever des fonds provenant de capitaux-risqueurs ou de business-angels. Les capitaux-risqueurs, investissent directement dans de jeunes entreprises en échange de parts du capital, ou d’une participation partielle. Les business-angels vont également investir dans de nouvelles entreprises - souvent en échange de parts dans le capital de la nouvelle entreprise.
  • Les crédits-vendeurs. Lorsque vous faites l’acquisition d’une entreprise déjà établie, le vendeur peut offrir de financer l’achat en proposant de vous prêter de l’argent. Le vendeur propose donc un prêt à l’acheteur pour couvrir une portion de l’achat de l’entreprise. L’acheteur remboursera l’emprunt selon des termes préétablis.
  • Le financement participatif. Il s’agit de lever des fonds auprès d’un grand nombre de personnes, qui en échange de leur contribution, recevront une récompense telle qu’un produit gratuit en avant-première ou une visite au siège de l’entreprise.

Vous devrez peser le pour et le contre de chaque option. Par exemple, préférez-vous posséder la totalité de votre entreprise et avoir à rembourser un emprunt, ou êtes-vous prêt à lâcher du contrôle, en contrepartie d’un investissement au service de votre idée ?

5. Enregistrer l’entreprise
Une fois le succès potentiel de votre idée vérifié et les fonds rassemblés pour lancer votre activité, vous devez aborder l’étape légale de création et d’enregistrement de votre entreprise.

Parfois, cette étape peut précéder la levée des fonds. Vous pouvez aussi lever quelques fonds, créer légalement votre entreprise, puis chercher des sources de financement complémentaires.

  • Choisissez une forme juridique pour l’entreprise. Former une entité commerciale peut permettre au propriétaire de l’entreprise de bénéficier d’avantages en matière d’imposition, de protections légales envers ses créanciers, et peut même être indispensable pour pouvoir obtenir certains types de financement.
  • Choisissez un nom pour l’entreprise. Assurez-vous que le nom de l’entreprise reflète son activité et est disponible. Vous pouvez aussi vérifier la disponibilité des noms de domaines sur internet (par exemple : www.practicalbusinessskills.com) et sur les réseaux-sociaux.
  • Enregistrez votre entreprise. Vous pourriez avoir à enregistrer votre entreprise auprès des autorités gouvernementales nationales et régionales, peut-être même auprès d’une agence gouvernementale locale.
  • Téléchargez ici, des modèles de tenue de registre. Regional and national tax identification numbers allow you to open a business bank account and pay business taxes. Visit your regional and national government websites to access the forms needed to request your taxpayer identification numbers; these will be important to have when you file your tax returns.
  • Obtenez un identifiant fiscal. Un identifiant fiscal, national et/ou régional, vous permettra d’ouvrir un compte bancaire au nom de l’entreprise et payer les impôts de l’entreprise. Consultez le site gouvernemental national/régional pour effectuer une requête d’identifiant fiscal ; votre identifiant sera nécessaire pour votre déclaration de revenus.

Dès l’existence légale de votre entreprise, vous pouvez ouvrir votre magasin et commencer à commercialiser vos produits et services. Ça y est, vous êtes officiellement propriétaire d’une entreprise.

Ensuite, à vous de déterminer comment exploiter une entreprise et attirer des clients.

Partager

Partager

Exonération de responsabilité : aucun conseil juridique
Ce site fournit des informations d’ordre général aux fins de la création et de l’exploitation d’une entreprise. Les informations contenues dans ce site le sont à titre informatif uniquement et n’ont pas vocation à donner un conseil ou une opinion juridique. Les informations contenues dans ce site ne peuvent en aucun cas et dans aucune circonstance être lues, comprises ou considérées comme des conseils juridiques ou fiscaux. Il convient de ne prendre aucune décision en se basant sur les informations contenues dans ce site, et la responsabilité de Visa Inc. ne pourra en aucun cas être engagée en ce qui concerne toute action ou décision prise en raison des informations contenues dans le site, sous réserve de toute obligation légale de Visa Inc. Il convient que vous contactiez un avocat afin d’obtenir les conseils nécessaires pour répondre à vos problématiques juridiques ou fiscales propres, en ce compris toute procédure relative à votre entreprise existante ou potentielle.